Rapidité et commodité : les attentes des Canadiens donnent le ton à l’innovation en matière de paiements

Le Rapport canadien 2018 sur les méthodes de paiement et les tendances des paiements de Paiements Canada explore les tendances émergentes dans les comportements de paiement au Canada.

OTTAWA, le 10 décembre 2018. – Les entreprises et les ménages du Canada sont prêts à passer aux options de paiement modernes, selon les plus récentes données de Paiements Canada. En effet, le rapport annuel de l’organisme sur les méthodes de paiement et les tendances au pays, paru aujourd’hui, montre que les Canadiens se tournent de plus en plus vers les paiements électroniques et les nouveaux canaux de paiement, signe qu’ils ont un appétit croissant pour l’innovation et y sont réceptifs.

« L’expérience de paiement des consommateurs est plus que jamais à l’ordre du jour, puisqu’elle est devenue un nerf de la concurrence entre les entreprises », commente Anne Butler, chef des affaires juridiques, des politiques et de la recherche. « Le rapport de cette année regorge d’observations utiles pour les entreprises, les institutions financières et les nouveaux venus sur le marché. En particulier, il met en évidence la prédilection des Canadiens pour une expérience de paiement accélérée et plus commode. Ce désir explique la prédominance des cartes de crédit, mais révèle aussi un terreau fertile pour l’innovation tous azimuts dans l’écosystème des paiements, ce à quoi l’industrie s’affaire par la modernisation des paiements. »

Les données de 2017 montrent que les consommateurs canadiens délaissent les instruments de paiement traditionnels, comme l’argent comptant et les chèques, au profit de modes de paiement plus rapides et plus commodes, comme le paiement sans contact par carte ou par téléphone aux points de vente, l’envoi électronique de fonds par virement Interac, et les achats en ligne ou dans les applications mobiles.

Les entreprises aussi prennent le virage numérique, utilisant de plus en plus les cartes de crédit, les virements Interac et les transferts électroniques de fonds (TEF), et de moins en moins les chèques. L’adoption généralisée des paiements électroniques par les entreprises devrait devenir réalité une fois que les solutions de paiement plus rapides et plus riches en données seront rendues possibles grâce au programme de modernisation de Paiements Canada.

L’analyse approfondie des 22 milliards de paiements effectués en 2017 permet de dégager certaines données et tendances marquantes :

  • Les Canadiens préfèrent tapoter leur carte ou leur téléphone aux points de vente plutôt que de payer en argent, et cette méthode tend à supplanter la puce et le NIP, le volume et la valeur des paiements sans contact affichant une croissance de 55 % depuis 2016.
  • L’utilisation de la carte de débit s’est intensifiée en 2017, principalement en raison de la popularisation des paiements sans contact (par carte ou mobile), domaine où le Canada demeure fermement en tête.
  • Vu les 90 % de Canadiens qui possèdent une carte de crédit, les programmes de récompenses lucratifs qui interpellent aussi bien les consommateurs que les entreprises, et leur prédominance dans le créneau en expansion du commerce électronique, les cartes de crédit continuent de régner en maître, leur utilisation étant en hausse de 33 % depuis 2012.
  • Toutes les cartes ont gagné du terrain d’une année à l’autre, représentant 64 % du volume des paiements effectués aux points de vente, en personne ou en ligne. Un facteur clé qui joue en leur faveur est leur interopérabilité avec les technologies comme le téléphone cellulaire, les consoles de jeu et les haut-parleurs intelligents, tous des canaux de paiement commodes et rapides qui commencent à s’imposer.
  • Les paiements électroniques avaient la cote en 2017, les virements en ligne affichant une hausse de volume de 48 %, principalement attribuable à l’utilisation croissante des virements Interac, tant par les consommateurs que par les entreprises.
  • Les transferts électroniques de fonds (TEF), associés aux paies et aux factures de services publics, ont été, et de loin, le principal mode de paiement pour les grosses transactions au Canada : on parle de 47 % de la valeur des paiements en 2017. Le recours aux TEF, autant par les consommateurs que par les entreprises, a continué d’augmenter.
  • Depuis 2014 s’observe un déclin de plus en plus rapide du côté des chèques. De 2012 à 2017, 282 millions moins de chèques ont été libellés. Les options privilégiées à leur place? Les TEF, les paiements par carte de crédit et les transferts en ligne. À noter toutefois que les chèques visent des montants de plus en plus élevés, signe qu’il y a lieu de trouver une meilleure option de paiement à distance pour les grosses sommes.
  • L’argent comptant continue sa chute, mais à un rythme moindre que par le passé. Si ce mode de paiement demeure largement répandu, les préférences des consommateurs ont nettement évolué : son utilisation pour de petits achats de la vie courante, comme le bus, le taxi et les cafés, a diminué de près de 20 % depuis 2012, les gens se tournant de plus en plus vers les solutions mobiles et les cartes.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour lire le rapport intégral, c’est par ici :

Le rapport sur les modes de paiement et les tendances des paiements, qui vise à brosser un portrait complet du milieu canadien des paiements en 2017, a été rédigé par Paiements Canada avec l’aide de fournisseurs de services de paiement, de consultants et de chercheurs.

Pour en savoir plus ou pour planifier une entrevue : PDF icon Le Rapport canadien sur les méthodes de paiement et les tendances des paiements​ (À noter : Le document n'est disponible qu'en anglais seulement).

Tricia Weagant, 613-806-5168, tweagant@payments.ca

À propos de Paiements Canada
Paiements Canada veille à ce que les opérations financières soient effectuées de façon sécuritaire tous les jours au Canada. L’organisation soutient le système financier et l’économie du Canada en exploitant l’infrastructure de compensation et de règlement des paiements au Canada, y compris les systèmes connexes, et en faisant respecter les règles, les règlements et les normes applicables. En 2017, Paiements Canada a effectué la compensation et le règlement de paiements de l’ordre de 50 billions de dollars canadiens, soit 200 milliards de dollars chaque jour ouvrable. Cette somme couvre un large éventail de paiements effectués par les Canadiens et les entreprises au moyen d’opérations interbancaires, comme les opérations par carte de débit, les débits préautorisés, les dépôts directs, les paiements de factures, les virements électroniques et les chèques. Paiements Canada est fier d’appuyer l’Accord Catalyst et le 30% Club. Pour de plus amples renseignements, visitez le paiements.ca.