ADP invite les banques canadiennes à adopter la norme ISO 20022

Récemment, Paiements Canada a publié sa Carte routière et plan de haut niveau de l’industrie pour la Modernisation, qui comprend le déploiement de la norme ISO 20022 sur les messages de paiement dans la future infrastructure des paiements. Nous avons eu l’occasion de discuter avec Bill Piggot, vice-président du Mouvement international de l’argent à ADP Canada, à propos de ce que cela représente pour son organisation, des raisons pour lesquelles les autres entreprises canadiennes devraient en tenir compte, et les leçons tirées de l’expérience d’ADP relativement à l’utilisation de la norme ISO 20022 dans des institutions financières du monde entier.

Q : ADP utilise déjà la norme ISO 20022 à l’échelle mondiale. Quels conseils pouvez-vous donner aux institutions financières canadiennes qui envisagent de l’adopter?

R : Je leur conseille de l’adopter sans plus attendre. Le paysage des paiements évolue rapidement et vos grandes entreprises clientes ont besoin de vous. Par ailleurs, la demande n’ira qu’en augmentant étant donné que de plus en plus d’entreprises découvrent les avantages de la norme ISO 20022. Je crains que les entreprises canadiennes se tournent vers les banques internationales pour obtenir du soutien, si nos banques canadiennes n’agissent pas assez rapidement.

En outre, la plupart des gouvernements ont imposé la norme ISO 20022. Bien que je ne sois pas devin, j’estime qu’il est préférable de commencer à intégrer la norme dans ses cycles d’activités dès maintenant plutôt que d’attendre jusqu’au dernier moment et de l’adopter précipitamment. Notre équipe mondiale des produits et des technologies a eu la clairvoyance d’adopter la norme en prévision du déploiement de l’Espace unique de paiements en euros (SEPA) en 2009.  Nous en avons vu les avantages immédiatement.

Je crois qu’il est juste d’affirmer que les entreprises canadiennes savent à quel point ce changement est complexe et semé d’embûches. Nous sommes aussi passés par là. Cependant, en tant que pays, nous sommes mieux placés que jamais pour concrétiser la norme ISO 20022. Nous avons appris des pays européens, notamment que nous devions adapter nos plans pour offrir plus de souplesse à nos données de versement. Le temps est maintenant venu de générer des progrès.

Q : Quels sont les plus grands obstacles à l’adoption complète de la norme? Que peut faire Paiements Canada pour les surmonter?  

Le principal obstacle à l’adoption de la norme ISO 20022 est que tout le monde s’emploie à préparer un argumentaire pour son adoption. Cela ne tient pas compte du paysage réglementaire et des possibilités qui existent, et nous fera tourner en rond. Je crois qu’on ne parviendra à l’adoption complète que si Paiements Canada l’impose.

La norme a déjà été imposée dans l’Union européenne et elle est sur le point d’être adoptée par les grandes économies, comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie. Le monde va de l’avant. Nous ne pouvons nous permettre de prendre du retard et nous devons commencer à parler la langue commune de paiements avec nos principaux partenaires commerciaux.

Du côté des entreprises, on devrait observer un retard chez les petites entreprises et les vastes secteurs de l’automobile et du détail, car l’échange de données informatisées (EDI) est profondément ancré dans leurs systèmes de planification des ressources de l’entreprise (PRE) à des fins de contrôle comptable et financier. L’éducation et la sensibilisation seront essentielles si l’on veut encourager l’adoption de la norme. Ces groupes doivent comprendre les avantages à petite échelle pour leur entreprise et les avantages à grande échelle pour leur pays et l’avenir du commerce mondial.  L’interopérabilité est cruciale étant donné que la plupart des principaux systèmes de PRE et des systèmes comptables ou financiers sur le marché intègrent déjà la norme ISO 20022.

Q : Paiements Canada prévoit le déploiement de la norme ISO dans l’infrastructure modernisée. Qu’en pensez-vous?

J’étais enchanté de constater que la Carte routière et plan de haut niveau de l’industrie incluait la norme ISO 20022 dans le système de paiements de grande valeur, la capacité de paiement en temps réel et les paiements en lots TAF. Il s’agit d’un point extrêmement important, et j’espère que d’autres entreprises comprennent la valeur que cela apporte. Les renseignements détaillés sur le versement seront très utiles à de nombreuses organisations dans leurs processus de rapprochement comptable, et la norme ISO 20022 facilitera la gestion des relations et des partenariats bancaires pour les entreprises. ADP l’a constaté directement.

Q : Que peut faire Paiements Canada encore?

R : Il serait utile que Paiements Canada concentre ses efforts pour faire connaître et promouvoir la norme au sein de divers secteurs d’activité.  L’Australian Taxation Office (ATO) a entrepris une excellente campagne pour faire connaître leur programme SuperStream, qui fixait des délais précis pour l’introduction progressive de la nouvelle norme.  L’ATO a utilisé efficacement les panneaux-réclames et les annonces dans les revues, et un mandat du gouvernement a favorisé l’adoption de la norme. La campagne était exemplaire.

Paiements Canada doit également former les vendeurs de systèmes de PRE et de progiciels comptables pour les petites entreprises, et d’autres vendeurs auprès des entreprises, afin que ces solutions soient en mesure de reconnaître et d’intégrer la norme ISO canadienne et de tirer la valeur réelle de ces données.  Les vendeurs doivent comprendre la définition canadienne de la norme ISO et l’intégrer dans les cartes routières de leurs produits.