Central 1, championne de la modernisation des paiements

Paiements Canada a demandé à Mme Kelly Latzel, vice-présidente de la trésorerie et des opérations à Central 1, de parler du rôle que son organisation a joué dans la mobilisation des coopératives de crédit au sujet de la modernisation des paiements, dans laquelle elle voit des possibilités associées aux améliorations apportées au transfert automatisé de fonds (TAF) cet automne, et de ce qui l’enthousiasme au sujet des paiements modernisés.

Comment Central 1 s’assure-t-elle que les coopératives de crédit canadiennes participent à l’initiative de modernisation et se préparent aux changements prochains et à l’avenir des paiements?

Central 1 (la coopérative de crédit centrale pour la Colombie-Britannique et l’Ontario) travaille en collaboration avec les autres centrales de l’adhérent-correspondant de groupe (Credit Union Central of Manitoba, SaskCentral et Credit Union Central of Alberta) afin d’exercer un rôle de leadership auprès du réseau canadien des coopératives de crédit, de le mobiliser et de communiquer avec lui à propos de la modernisation des paiements dans le but de le sensibiliser et de l’éduquer sur l’incidence de ces changements et de mieux l’y préparer. L’adhérent-correspondant de groupe s’est fixé trois principaux objectifs :

ÉDUQUER : Servir de guichet d’information unique pour le réseau canadien des coopératives de crédit, afin que toute l’information pertinente soit disponible en temps opportun et que les choix qui s’offrent aux coopératives de crédit, ainsi que les répercussions et les conséquences qui pourraient en découler, soient clairement cernés.

MOBILISER : Offrir des occasions de participation proactive et recueillir les commentaires du réseau canadien des coopératives de crédit afin d’en faire part à Paiements Canada.

GUIDER : À titre d’experts en la matière, guider efficacement les coopératives de crédit à travers le volet opérationnel et les éléments du projet de l’initiative de modernisation des paiements. 

Au début de 2018, nous avons créé le Groupe consultatif sur la modernisation des paiements (GCMP) afin de représenter les intérêts des coopératives de crédit à l’échelle nationale. Le GCMP, composé de 12 coopératives de crédit canadiennes, fournit des conseils et des recommandations à l’adhérent-correspondant de groupe sur l’orientation future des initiatives en matière de paiements.

Nous nous sommes vite rendu compte que nous devions simplement entamer la conversation avec les coopératives de crédit. La modernisation des paiements est un sujet relativement récent et complexe. C’est pourquoi nous avons créé un site Web sur le sujet : www.cupaymentsmodernization.com. Celui-ci regroupe toutes les ressources dont les coopératives de crédit auront besoin à un seul endroit. Nous avons également tenu divers webinaires, sur les plans stratégique et de la mise en œuvre détaillée des opérations, afin d’avoir l’occasion de dialoguer avec nos membres. Le travail en collaboration avec toutes les autres centrales nous a été très utile pour harmoniser notre approche et échanger des pratiques exemplaires.

L’initiative de modernisation des paiements prévoit des améliorations au TAF, et plus précisément l’ajout d’une nouvelle fenêtre d’échange. Quelle incidence la prolongation des heures de règlement des paiements au Canada (et la disponibilité des fonds dans les deux heures suivant les échéances d’échange*) aura-t-elle sur les coopératives de crédit et leurs clients? Quelles possibilités offre-t-elle?

Les améliorations à venir au TAF auront une incidence positive sur les coopératives de crédit en leur permettant d’offrir à leurs membres un accès plus rapide aux fonds et une plus grande prévisibilité quant au moment où les fonds seront acheminés. Cela nous permettra également d’avancer vers la parité des niveaux de service à l’échelle du pays en ce qui concerne le traitement du TAF. La disponibilité des fonds dans les deux heures suivant l’échéance d’échange permettra aux clients commerciaux d’accéder à leurs fonds plus rapidement et les aidera à améliorer leur trésorerie.

Nous prévoyons, pour les coopératives de crédit et nos clients, une multitude de possibilités associées aux améliorations apportées au TAF, notamment :

  • Amélioration de l’expérience client : Nos membres sont désormais en mesure d’offrir un meilleur service à leurs clients en leur permettant d’effectuer des transactions plus tard dans la journée.
  • Possibilité d’innover : Nos membres peuvent faire preuve de plus d’innovation dans les services qu’ils offrent. Pour ce faire, ils mettront à profit la prolongation de l’échéance et délaisseront les formulaires de paiement papier ou dans un autre format coûteux pour se tourner vers les paiements électroniques.
  • Possibilité d’accroître l’efficacité : Le projet de modernisation donne l’occasion à nos membres de se pencher sur leurs pratiques actuelles en matière de paiement et de cerner des pistes d’innovation potentielles afin de mieux servir leur clientèle.
  • Risque équilibré : Le transit accéléré des paiements et l’ajout d’une troisième fenêtre d’échange permettent l’acheminement et le retour des paiements dans la même journée. Ainsi, nos membres peuvent agir et traiter les retours de paiements plus rapidement.

Qu’est-ce qui vous enthousiasme le plus au sujet de la modernisation des paiements? Quels sont les commentaires de vos membres?

Je crois que ce qui me réjouit le plus, c’est de participer à quelque chose de bien plus vaste : même si nous travaillons à moderniser les systèmes de paiement au Canada, notre objectif réel est d’être concurrentiels dans l’espace mondial des paiements.

Ce que nous avons constaté au cours des discussions, des réunions et des webinaires que nous avons eus avec nos membres, c’est qu’ils étaient curieux et enthousiastes à l’idée d’innover et de rendre leur marque encore plus distincte, de voir les paiements électroniques circuler plus rapidement dans l’ensemble du pays, d’avoir accès à des renseignements plus détaillés pour rendre la conciliation des paiements plus efficace et de remédier à leurs problèmes de paiements transfrontaliers.

Mais surtout, ils sont emballés à l’idée d’apprendre comment la modernisation des paiements peut les aider à offrir un meilleur service à leurs clients.

* Les agents de compensation devront rendre les opérations de crédit du transfert automatisé de fonds accessibles aux sous-adhérents participants le plus tôt possible, mais au plus tard deux heures après chaque échéance.