Hydro-Québec progresse dans son parcours de modernisation des paiements

Publier: 28 janvier 2019

Hydro-Québec est un chef de file de la modernisation des paiements. Paiements Canada a rencontré Michel Lechasseur, son chef, Encaisse et services financiers, pour discuter de la préparation de la société d’État en vue de profiter de la modernisation des paiements, en plus de parler de sa perception du rôle déterminant de la norme ISO 20022, une norme mondiale de messagerie qui permet d’augmenter la quantité de données accompagnant les paiements électroniques.

Hydro-Québec met à niveau ses propres systèmes en vue de la modernisation des paiements. Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet?

Nous avons entamé notre préparation en veillant à bien comprendre nos processus et à déceler les améliorations potentielles. Nous avons ensuite mis en place une équipe de projet qui s’occupe de ces améliorations. Pour lancer le bal, nous avons commencé à nous servir des services de messagerie SWIFT comme société utilisatrice afin d’améliorer l’efficacité de nos opérations de trésorerie, selon notre approche globale des paiements modernes.

En plus de ces activités, nous avons consulté des conseillers internes et externes à propos des façons d’accroître notre efficience en adaptant nos technologies. Nous continuons de compter sur Paiements Canada pour obtenir de précieux renseignements qui nous aideront à façonner notre vision de l’avenir.

Bien sûr, tout cela nécessite des investissements. Comment avez-vous montré l’importance de ces améliorations à votre chef de la direction financière?

Nous cherchons à réduire nos processus manuels coûteux en les remplaçant par des paiements électroniques. En analysant nos paiements il y a quelques années, nous avons estimé qu’environ 40 % des paiements à l’époque se faisaient par voie électronique et que les 60 % restant étaient effectués au moyen de processus manuels ou de plateformes bancaires. Aujourd’hui, nous approchons à grands pas de notre cible, soit 90 % de paiements électroniques.

La modernisation sera rentable à long terme, un atout non négligeable que nous avons fait valoir au chef de la direction financière, tout en plaçant la norme ISO 20022 au cœur de nos réflexions. Nous lui avons aussi démontré la nécessité d’adapter nos processus pour les rendre conformes aux nouvelles normes.

Les messages conformes à la norme ISO 20022, qui contiennent des données sur les versements, apporteront des gains d’efficience dans l’ensemble du secteur.

Quelle est la prochaine étape de votre modernisation? Avez-vous tiré des leçons jusqu’ici dont vous pourriez faire part aux autres organisations qui songent à se moderniser?

Jusqu’ici, nous avons appris qu’il peut être plus difficile et urgent d’atteindre nos objectifs que nous l’avions prévu au départ. Toutes nos ressources internes pertinentes, comme nos services de la trésorerie, des comptes clients et des TI, doivent adhérer au projet et avancer dans la même direction pour atteindre les résultats escomptés.

D’ailleurs, nous avons choisi avec soin l’institution financière la mieux adaptée à nos besoins. Comme nous effectuons des paiements transfrontaliers, nous avons retenu une institution financière pour l’essai et le déploiement de nos paiements ISO 20022 aux États-Unis, ce qui concerne surtout les virements, et une autre institution pour faire la même chose au Canada. Globalement, l’essai et le déploiement progressif des paiements, de concert avec les institutions financières retenues, vont bon train, et nous espérons appliquer la norme dans un avenir rapproché. Actuellement, quelques-uns de nos paiements sont déjà conformes et d’autres sont en voie de l’être.

Selon vous, quels sont les principaux facteurs qui favoriseront l’adoption de la norme ISO 20022 dans votre secteur et ailleurs?

Évidemment, ce qui est déterminant, c’est d’abord la disponibilité des nouveaux systèmes, mais c’est ensuite la vitesse à laquelle les institutions financières se moderniseront pour traiter les paiements selon la norme ISO 20022. Nous voyons ces institutions comme les meneurs, talonnés par des sociétés comme nous.

Participerez-vous au SOMMET de Paiements Canada cette année?

Bien sûr! J’ai bien hâte d’en savoir plus sur les capacités de traitement des paiements des institutions financières et sur l’avancement de leur modernisation. C’est très utile de s’informer des possibilités et des avantages concrets des nouveaux systèmes de paiements comme le paiement en temps réel. Nos nouvelles connaissances nous aident à fixer nos attentes et à nous préparer à tirer le maximum de la modernisation des paiements.


À propos d’Hydro-Québec

La mission d’Hydro-Québec est de fournir à ses clients de l’énergie de grande qualité tout en contribuant de façon considérable à la richesse collective du Québec. Ses installations hydroélectriques jouent un rôle de premier plan dans l’émergence d’une économie à faibles émissions de carbone. Reconnue comme chef de file de l’hydroélectricité et des systèmes de transmission à grande échelle, Hydro-Québec exporte de l’énergie propre et renouvelable, et commercialise son savoir-faire et ses innovations sur les marchés mondiaux. L’électricité verte contribue à la lutte contre le réchauffement de la planète, tout en favorisant le développement d’une économie plus propre et plus forte.

Michel Lechasseur, chef, Encaisse et services financiers d’Hydro-Québec, fait partie du Comité consultatif des intervenants de Paiements Canada.

*Crédit photo : Hydro Québec