La modernisation du traitement des paiements pourrait faire économiser des milliards aux entreprises

L’étude de Paiements Canada et d’EY commence à quantifier les avantages de la modernisation des paiements pour le milieu des affaires

OTTAWA, 6 fevrier 2018 – Selon une nouvelle étude réalisée par Paiements Canada et Ernst & Young LLP (EY Canada), les modes de traitement des paiements utilisés par les entreprises canadiennes leur coûtent entre 2,9 et 6,5 milliards de dollars par année.

D’après le rapport, de longs délais dans le traitement des paiements, ainsi qu’un manque de données et de transparence dans les messages de paiement entraînent de nombreuses pertes d’efficacité pour les petites, moyennes et grandes entreprises, notamment :

  • un appariement des paiements des clients aux factures exigeant beaucoup de main-d’œuvre;
  • une mauvaise vue de la chaîne d’approvisionnement et des perceptions;
  • une capacité réduite à prévoir les encaissements et les décaissements;
  • la traçabilité difficile des paiements transfrontaliers;
  • le maintien du recours à des processus manuels et d’anciennes technologies.

« La modernisation des systèmes de paiement canadiens – particulièrement l’introduction de paiements plus rapides, plus sécuritaires et plus riches en données – apportera des solutions d’une grande efficacité aux entreprises, ce qui fera diminuer progressivement les coûts de fonctionnement et stimulera les rendements nets », a déclaré Gerry Gaetz, président et chef de la direction de Paiements Canada. « Les dirigeants d’entreprise peuvent se préparer à tirer profit des changements en accordant plus d’attention à la façon dont ils effectuent et reçoivent des paiements, en examinant leurs processus non efficaces et en s’informant davantage sur les changements à venir aux systèmes de paiement. »

L’introduction de règles, de normes et de systèmes nouveaux dans le cadre du programme de modernisation de Paiements Canada conduira à un environnement de paiement plus rapide, plus sûr et plus riche en données. Outre l’introduction de nouveaux systèmes pour les paiements de grande valeur, les paiements de détail en lots et les paiements en temps réel, dont les risques, la réglementation et les règles seront soumis à un cadre amélioré, le principal gain d’efficacité pour les entreprises devrait provenir de l’adoption de la norme ISO 20022 sur les données.

La norme ISO 20022, adoptée par des entreprises et des institutions financières de par le monde, s’impose comme la norme pour le langage des transferts électroniques de fonds à l’échelle mondiale. En permettant le transfert de données riches avec les paiements, la norme pourrait améliorer l’automatisation et l’efficacité, ce qui réduirait plusieurs points noirs des comptes créditeurs et débiteurs, particulièrement pour les organisations traitant des volumes élevés de paiements.

En 2011, le Groupe de travail pour l’examen des systèmes de paiement a constaté qu’un système de paiements modernisé pourrait faire économiser à l’économie canadienne jusqu’à 7,7 milliards de dollars par année. En 2015, d’autres études de Paiements Canada indiquaient que l’adoption de la norme ISO 20022 permettrait d’économiser jusqu’à un milliard de dollars par année, simplement grâce à la réduction de l’utilisation de chèques. Bien que chacune de ces estimations mesure différents volets de la modernisation des paiements, elles révèlent toutes deux d’importants avantages et de belles possibilités pour les entreprises canadiennes. 

D’après Ron Stokes, leader d’EY Canada en matière de partenariats et de FinTech, « les arguments en faveur d’une infrastructure des paiements moderne sont solides. Elle donnerait au milieu canadien des affaires de nombreuses possibilités d’obtenir des gains d’efficience sans compromettre la sûreté et la sécurité. En modernisant l’infrastructure des paiements pour la rendre évolutive et viable, le Canada continuera de promouvoir l’innovation et de consolider sa compétitivité économique mondiale. »

Quels gains apporterait une nouvelle infrastructure des paiements modernisée aux entreprises et à l’économie dans son ensemble?

  • Meilleure analyse et rapprochement plus rapide de données plus volumineuses et plus riches
  • Simplification des processus comptables
  • Augmentation de la productivité et redéploiement des capacités
  • Diminution des risques opérationnels
  • Amélioration des capacités transfrontalières
  • Plus grande interopérabilité entre les plateformes
  • Architecture plus souple et ouverte favorisant les innovations à valeur ajoutée
  • Plus grande capacité d’adaptation aux innovations technologiques futures

Les détails du rapport, y compris les pratiques exemplaires d’autres pays ou gouvernements, les avantages supplémentaires pour les transactions d’entreprise à consommateur, entre entreprises et de consommateur à entreprise, ainsi que les possibilités d’innovation en matière de PayTech et FinTech, sont téléchargeables ici.

L’étude, réalisée par EY et Paiements Canada à l’automne 2017, comprend une analyse quantitative des données provenant des participants à l’étude et des entrevues qualitatives à la fois avec de petites, moyennes et grandes entreprises canadiennes ainsi que des professionnels des paiements canadiens et étrangers.

À propos de Paiements Canada
Paiements Canada veille à ce que les opérations financières soient effectuées de façon sécuritaire tous les jours au Canada. L’organisation soutient le système financier et l’économie du Canada en exploitant l’infrastructure de compensation et de règlement des paiements au Canada, y compris les systèmes connexes, et en faisant respecter les règles, les règlements et les normes applicables. En 2016, les systèmes de Paiements Canada ont effectué la compensation de paiements totalisant près de 50 000 milliards de dollars, soit 201,5 milliards de dollars chaque jour ouvrable. Cette somme couvre un large éventail de paiements effectués par les Canadiens et les entreprises au moyen d’opérations interbancaires, comme les opérations par carte de débit, les débits préautorisés, les dépôts directs, les paiements de factures, les virements électroniques et les chèques. Paiements Canada est fier d’appuyer l’Accord Catalyst et le 30% Club.

 À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services d’assurance, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

EY souligne avec fierté 150 ans de présence au Canada. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site ey.com/ca. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

« EY » désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir plus sur notre organisation, veuillez consulter le site ey.com.

Pour obtenir des précisions ou organiser une entrevue, veuillez communiquer avec :

Tricia Weagant, 613-806-5168, tweagant@payments.ca ou Charzie Abendanio, 416-934-2128. cabendanio@apexpr.com