La plus récente étude de la perception à l’égard du bitcoin explore l’optique des détaillants

Publié : le août 31, 2020

Les détaillants sont d’avis que le bitcoin deviendra un complément essentiel des monnaies traditionnelles plutôt qu’un substitut, offrant aux consommateurs et aux commerçants une autre option pour les investissements, la gestion des dépenses et les prêts.

Paiements Canada et CorbinPartners Inc. ont aujourd’hui publié une étude, Suivi de la perception à l’égard du bitcoin – Commerçants, qui porte sur la perception et l’attitude des commerçants à l’égard du bitcoin, l’une des monnaies numériques les plus utilisées au monde pour les paiements de détail.

Les résultats montrent que les détaillants sont peu portés à accepter le bitcoin comme mode de paiement, en grande partie, et sans surprise, parce que peu de consommateurs le leur demandent. Le bitcoin est toutefois perçu de manière positive, tant du point de vue de sa persistance et de sa croissance à titre de monnaie et d’actif, que du cadre réglementaire de plus en plus propice. L’étude révèle un riche éventail de données et d’opinions recueillies directement auprès de commerçants aux points de vue variés.

La première étape de l’étude, Suivi de la perception à l’égard du bitcoin, publiée en juin 2019, portait sur la perception des consommateurs. Il en est ressorti que la plupart des Canadiens connaissaient le bitcoin sans en posséder pour autant; que ceux qui en avaient acquis l’avaient fait par curiosité pour la plupart; et que bien peu s’en étaient servi pour des achats au détail, en partie parce que peu de commerçants l’acceptent, ce qui laisse entrevoir un cas d’« œuf et de poule ».

L’étape actuelle de l’étude, qui examine plus profondément ce phénomène, servira d’analyse de référence pour jauger les perceptions et les attitudes au chapitre du bitcoin et d’autres cryptomonnaies ayant cours sur le marché canadien.

Quelques faits saillants:

  • Peu de commerçants canadiens acceptent les cryptomonnaies. On estime à 100 000 les organisations de vente au détail qui prennent en charge le bitcoin dans le monde, tandis qu’au Canada, elles seraient de 400 à 500.
  • Le niveau de satisfaction des commerçants qui utilisent le bitcoin varie énormément. La satisfaction des commerçants vient surtout du coût, de la rapidité et de la sécurité de ce mode de paiement, tandis que la volatilité des cours et la compréhension du public suscitent de fortes réticences.
  • Le bitcoin est la cryptomonnaie la plus connue et la plus souvent utilisée en raison de ses fonctionnalités, de ses avantages et de la prime du premier entrant. Au moment de l’étude, il représentait les deux tiers de la capitalisation boursière mondiale des cryptomonnaies, soit une part près de dix fois plus importante que la monnaie en deuxième place, l’Ethereum.
  • La majorité des commerçants s’attendent à voir l’usage du bitcoin augmenter dans un avenir proche. Plus de 80 % des répondants, y compris ceux qui n’acceptent pas le bitcoin, prédisent une croissance forte ou modérée de son utilisation pour les paiements de détail au cours des trois prochaines années.
  • Les produits et services d’investissement et de prêts de bitcoin favoriseront les progrès de la monnaie au Canada. Les investisseurs disent commencer à utiliser le bitcoin et d’autres formes de cryptomonnaies dans le cadre de stratégies de placement plus inventives.
  • La perception de la sûreté et de la sécurité du bitcoin est divisée. Ceux qui utilisent le bitcoin voient dans ces aspects un avantage distinctif par rapport aux monnaies traditionnelles, tandis que ceux qui n’utilisent ni n’acceptent la cryptomonnaie y voient au contraire une source de préoccupation majeure.
  • L’utilisation limitée du bitcoin pourrait provenir du manque de compréhension de ses caractéristiques et de son fonctionnement. Parmi les répondants, plus de quatre commerçants sur dix avancent une meilleure connaissance des avantages du bitcoin comme motif essentiel d’acceptation de cette monnaie. Il s’agit d’un pourcentage un peu plus élevé que celui des consommateurs indiquant la même chose.

Les résultats de l’étude donnent l’occasion de s’informer sur l’utilisation et l’acceptation d’autres monnaies numériques publiques et privées.

Télécharger le rapport intégral 

Consulter la méthode de recherche 

Lire le document complémentaire sur les perspectives d'avenir


L’étude

L’étude Suivi de la perception à l’égard du bitcoin s’intéresse d’une part aux consommateurs et aux commerçants canadiens qui détiennent ou échangent des bitcoins et d’autre part à ceux qui n’ont pas encore adopté cette forme de monnaie. Grâce à ses précieux enseignements, on pourra mieux comprendre la montée actuelle et l’avenir du bitcoin au Canada.

Au cours des deux études de suivi, près de 1 300 consommateurs, commerçants et autres participants de l’industrie ont été interrogés lors d’entrevues et de sondages sur leur utilisation et acceptation du bitcoin.