Le plus récent article de la série sur la monnaie numérique de banque centrale (MNBC) traite des considérations liées aux paiements de détail

Publié : le 18 janvier 2021

Paiements Canada a publié Monnaie numérique de banque centrale (MNBC) : considérations liées aux paiements de détail (en anglais seulement), le plus récent article de sa série de textes éducatifs sur la MNBC. Il y est question des critères de conception en vue de la mise en place d’une MNBC pour les commerces de détail dans l’écosystème des paiements canadiens. Ce type de monnaie aurait les caractéristiques traditionnelles de l’argent comptant et serait utilisé par les consommateurs et les entreprises (alors que les institutions financières se serviraient d’une MNBC pour les commerces de gros).

Depuis un certain temps, le concept de monnaie numérique de banque centrale (MNBC) alimente les discussions dans l’écosystème des paiements1; on parle de son utilisation non seulement pour les paiements interbancaires, mais aussi pour les opérations quotidiennes.

Dans le monde entier, les grandes banques remplissent leurs obligations de règlement quotidiennes en apportant des ajustements dans des comptes numériques qu’elles détiennent auprès des banques centrales.2 Toutefois, l’intérêt pour les MNBC s’est accru dans les dernières années, un gain d’intérêt causé en partie par la substitution des paiements électroniques privés aux billets de banque pour les opérations de paiement d’ordre général. La montée des monnaies non traditionnelles, décentralisées et mondiales, comme le bitcoin et le diem (originalement le libra), et, peut-être plus important encore, l’avancement de la technologie des registres distribués sous-jacente, qui permet le traitement et la consignation des paiements segmentés en jetons, ont donné de l’élan aux MNBC. Les banques centrales reconsidèrent l’utilisation des paiements interbancaires « de gros » afin d’évaluer le potentiel des jetons et de la technologie des registres distribués pour le règlement de valeurs mobilières et d’autres actifs.

L’intérêt pour les MNBC semble avoir atteint son paroxysme en 2020, en raison de la pandémie de COVID-19 et de la migration vers les paiements numériques qu’elle a engendrée. En effet, un récent article de la Banque des règlements internationaux (BRI) indiquait que « 80 % des banques centrales interrogées disaient mener des activités de recherche, d’expérimentation ou de développement en lien avec les MNBC ». Et la Banque du Canada n’y fait pas exception : en janvier 2020, elle a annoncé la mise sur pied d’un groupe de travail pour faciliter la mise en commun des expériences et des connaissances de ses membres en vue de l’éventuelle émission de MNBC.3

Pour appuyer cette initiative, Paiements Canada publie une série d’articles éducatifs qui expliqueront l’émission potentielle d’une MNBC dans le contexte canadien et exploreront les conséquences économiques et sociales d’un tel changement. Les articles jetteront les bases nécessaires pour faire progresser la discussion sur une MNBC au Canada et comprendre ses répercussions sur les principaux acteurs du secteur des paiements et les utilisateurs finaux.

Télécharger le papier 


1 Tobin, J (1987): “The case for preserving regulatory distinctions”, Proceedings of the Economic Policy Symposium, Jackson Hole, Federal Reserve Bank of Kansas City, pp 167–83.
2 Payments in a digital world. Speech by Christine Lagarde. European Central Bank. September 2020.
3 Central bank group to assess potential cases for central bank digital currencies. BIS Press release. January 2020