Les paiements modernes pour les petites entreprises : une bonne affaire, tout simplement, dit Square

Publier: juillet 25, 2018

Paiements Canada s’est récemment entretenu avec Cathy Vigrass, chef des opérations canadiennes à Square, pour discuter davantage de la volonté des petites entreprises de moderniser leurs paiements et de la façon dont Square répond à ce désir et aide les commerçants canadiens à démarrer, à exploiter et à faire croître leur entreprise. Nous avons également parlé des retombées potentielles des paiements en temps réel sur les commerçants et sur d’autres intervenants de l’écosystème financier, et de l’importance que Square accorde à l’innovation et à la collaboration.

Les petites entreprises canadiennes ont une volonté réelle de tronquer l’argent et les chèques pour de nouvelles méthodes de paiement. Selon Paiements Canada, plus de 80 % des petites entreprises canadiennes veulent plus d’options de paiement telles que les porte-monnaie électroniques et les paiements sans contact, mais les petites entreprises demeurent néanmoins les plus grands utilisateurs de chèques. Quels sont les obstacles qui entravent encore aujourd’hui la capacité des petites entreprises à adopter de nouvelles méthodes de paiement, et comment Square les aide-t-elle à faire le saut vers les paiements modernes?

Malgré la volonté d’adopter de nouvelles méthodes de paiement bien présente aujourd’hui dans de nombreuses entreprises et au sein de différents secteurs d’activité, les petites entreprises se heurtent encore à des obstacles de longue date en ce qui concerne l’acceptation des paiements par carte. Celle-ci peut se révéler un processus long et compliqué qui nécessite beaucoup de travail. En effet, pour pouvoir accepter les paiements par carte, les entreprises doivent d’abord remplir de nombreux formulaires et se soumettre à des vérifications des antécédents. Une fois qu’elles ont présenté leur demande, elles doivent attendre deux ou trois semaines pour connaître le verdict et, si la demande est approuvée, elles doivent encore arriver à comprendre les processus complexes relatifs à la tarification et à l’établissement des taux et s’occuper de la location du matériel encombrant requis au point de service. Les petites entreprises craignent également de se voir assujetties à un contrat. Dans le cadre de notre récente étude nationale, (en anglais seulement) nous avons constaté que le tiers des petites entreprises au Canada qui acceptent uniquement les paiements en argent comptant et par chèque ne veulent pas être assujetties à un contrat. Par ailleurs, et peut-être le fait le plus intéressant, nous avons également constaté que plus du quart de ces entreprises croient que leurs clients ne veulent pas payer par carte, alors que notre étude a révélé que près de 80 % des Canadiens préfèrent payer d’abord et avant tout par carte.

En aidant les petites entreprises à conclure leurs ventes, Square simplifie leur expérience de paiement. Nous facilitons le passage aux paiements par carte pour tous. Contrairement aux processus traditionnels, l’inscription à Square est un processus libre-service en ligne. En raison de la façon dont nous abordons le risque, nous sommes en mesure de traiter rapidement les demandes et d’offrir un taux d’acceptation supérieur à la moyenne. Les entreprises peuvent s’inscrire en cinq minutes. Nous simplifions également l’acceptation des paiements pour les entreprises grâce à une tarification claire et à notre plus récent lecteur de cartes Square, qui réduit les coûts associés au matériel. Par l’entremise de Square, les commerçants peuvent accepter les paiements en personne, par facture, en ligne ou au moyen d’une application instantanément. De plus, Square permet aux commerçants d’accéder à leurs dépôts aussi tôt que le jour ouvrable suivant leurs opérations. En éliminant la complexité des paiements, nous aidons nos commerçants à se concentrer sur leurs clients.

Quels sont les avantages des paiements « fluides » rendus possibles par l’entremise de Square pour les commerçants, les clients et les autres partenaires de votre écosystème financier? Selon vous, quelle est la valeur immédiate et globale associée aux paiements modernes?

Pour les commerçants, une expérience de paiement fluide signifie qu’ils ne ratent jamais une vente. À l’occasion du Sommet de Paiements Canada, j’ai raconté la petite histoire de Square. Le cofondateur de Square, Jim McKelvey, exploitait une entreprise de soufflage de verre et, après avoir amorcé la vente de l’un de ses robinets en verre fait à la main pour 2 000 $, il a perdu la vente parce qu’il ne pouvait pas accepter de paiement par carte de crédit. Il a appris par la suite qu’il n’était pas le seul à rencontrer ce type d’embûche; que d’autres personnes de sa collectivité se heurtaient à ce même obstacle. Les résultats de notre récente étude corroborent cette notion d’occasions manquées. En fait, 47 % des consommateurs canadiens évitent les entreprises qui n’acceptent que les paiements en argent comptant. Le même pourcentage de Canadiens disent qu’il leur est déjà arrivé de ne pas faire d’achat parce qu’ils ne pouvaient pas payer par carte.

Bref, les entreprises qui n’acceptent pas les paiements par carte ratent des occasions de conclure des ventes, et n’en ont peut-être même pas conscience. Lorsqu’une entreprise accepte les modes de paiement que ses clients souhaitent utiliser, elle multiplie ses occasions de réaliser des ventes. Il s’agit là de la valeur immédiate des paiements modernes.

Par ailleurs, en prenant du recul et en portant un regard global sur la situation, on constate que même si les ventes constituent le besoin premier des petites entreprises, leur deuxième défi en importance est l’organisation de leurs activités. Les petites entreprises finissent souvent par utiliser un ensemble disparate de systèmes et de processus pour assurer, par exemple, le suivi de leurs stocks, leurs activités de dotation en personnel, leur comptabilité, et plus encore.

Bien que le traitement des paiements constitue la pierre angulaire du mandat de Square, nous aidons également les entreprises à organiser et à gérer leurs activités d’une manière numérique et intégrée. Lorsqu’un propriétaire d’entreprise a une vision globale de son entreprise qui tient compte des tendances relatives aux ventes, des stocks et des employés de l’entreprise, il est en mesure de prendre des décisions éclairées pour augmenter ses ventes, gagner du temps et réduire ses coûts, ce qui favorise sa croissance.

Au Canada, nous travaillons actuellement à la mise en place d’un système de paiements « en temps réel », qui permettra aux ménages et aux entreprises du pays d’effectuer des paiements plus rapides, plus intelligents et plus pratiques, en appuyant des services superposés pour les consommateurs et les petites et moyennes entreprises. À votre avis, quel serait le modèle d’affaires idéal pour mettre à profit cette capacité de paiements en temps réel?

Nous sommes très emballés par le programme de modernisation de Paiements Canada et par l’adoption d’un environnement de paiements plus rapides au Canada. La trésorerie est un élément important pour les petites entreprises. Selon notre étude nationale, 54 % des petites entreprises ont dit se préoccuper grandement de la gestion de leurs flux de trésorerie. Pour aider nos commerçants à encaisser les recettes de leurs ventes, nous leur avançons l’argent plus rapidement que nous ne le recevons. La mise en œuvre d’un système de paiements en temps réel au Canada aidera donc nos commerçants à toucher leur argent encore plus rapidement. À son tour, le fait d’accéder rapidement à leurs fonds permettra aux entreprises d’éviter de puiser dans d’autres sources de revenus pour couvrir leurs besoins immédiats en matière de facturation, d’achat, d’expédition ou de paie.

On dit que les entreprises les plus prolifiques sont novatrices dans leur façon d’aborder l’innovation. Pouvez-vous nous décrire, dans vos propres mots, la façon dont Square aborde l’innovation? Outre l’amélioration de vos services de traitement des paiements, quelles sont les prochaines étapes pour Square?

L’objectif premier de Square est l’autonomisation économique. Nous croyons que tout le monde devrait être en mesure de participer à l’activité économique et d’en tirer profit, et chacun de nos produits et services s’inscrit directement dans cette philosophie. C’est sur cette base que nous avons commencé à offrir aux commerçants des outils pour traiter les paiements par carte et un accès au système financier en général. Et c’est aussi de cette façon que nous voyons l’innovation. Nous accordons la priorité à nos clients. Nous nous posons constamment la question suivante : Comment le système financier peut-il mieux servir les gens? Nous innovons dans l’intérêt de nos commerçants et, à ce titre, nous investissons beaucoup dans ceux-ci afin de pouvoir les écouter, apprendre d’eux et les aider à réaliser leurs ambitions. Nous offrons nos produits et services aux commerçants de divers secteurs d’activité, des entrepreneurs aux cafés, en passant par les avocats, les paysagistes, les détaillants et les restaurants. Les commerçants qui font affaire avec nous ont aussi des tailles variées, allant de petites affaires à des entreprises détenant plusieurs emplacements. Nous croyons que la diversité de nos commerçants fait ressortir l’accessibilité de nos produits et services.

Nous avons encore du pain sur la planche pour intégrer davantage d’entreprises qui acceptent uniquement les paiements en argent comptant et par chèque dans le système financier. Compte tenu d’un rapport de la Banque du Canada qui indique que même si presque toutes les grandes entreprises acceptent les cartes, seulement les deux tiers des petites et moyennes entreprises font de même, nous nous efforçons de donner à un plus grand nombre de particuliers et d’entreprises partout au Canada un accès aux paiements par carte afin qu’un plus grand nombre de personnes puissent participe