LES PLUS GRANDS DÉFIS DU SECTEUR DES PAIEMENTS AU CANADA EN VEDETTE À LA TROISIÈME JOURNÉE DU SOMMET 2019

La modernisation étant une priorité urgente, un nombre record de participants ont échangé points de vue et idées sur la transformation rapide du secteur.

TORONTO, le 16 mai 2019. – Après 58 séances réunissant 1,800 conférenciers auxquelles ont assisté plus de 1 700 participants sur 3 jours, le plus grand congrès canadien sur les paiements, le SOMMET 2019 de Paiements Canada, a pris fin jeudi dernier.

Des systèmes bancaires ouverts aux cryptomonnaies, les nombreuses facettes des profonds changements d’aujourd’hui ont été traitées.

« C’est la meilleure édition à ce jour », se réjouit Justin Ferrabee, chef de l’exploitation à Paiements Canada. « Nous tenons à remercier tous les participants. »

Voici les faits saillants des conférenciers qui ont défilé sur la scène principale le dernier jour :

  • Eileen Mercier, présidente du Conseil d’administration de Paiements Canada, a exposé sa vision de l’avenir du secteur, en faisant le lien avec les grands thèmes et messages mis de l’avant par les différents conférenciers.
  • Alan McIntyre, directeur général principal des services bancaires mondiaux à Accenture, a parlé de la transition inévitable vers des paiements instantanés, invisibles et gratuits.
  • Vivekanand Ramgopal, vice-président et chef des solutions financières chez Tata Consultancy Services, a expliqué les facteurs favorisant les paiements invisibles et pourquoi ceux-ci doivent être sécuritaires, sans contact et sans friction.
  • Rod Garrett, titulaire de la chaire de recherche en économie de l’Université de la Californie à Santa Barbara, a souligné l’importance constante de la confiance dans les questions d’argent et, par le fait même, la nécessité de tenir compte des risques considérables d’une société sans argent comptant à l’ère numérique.

Par ailleurs, il y a eu une table ronde éclairante sur les dernières avancées dans le secteur des paiements en Europe, ainsi que diverses séances en petits groupes portant notamment sur l’innovation numérique, les mécanismes réglementaires, la gestion des risques et la nécessité d’attirer et de retenir les talents dans le secteur des paiements.

Ces séances ont été l’occasion d’explorer les sujets de l’heure du domaine, dont les services bancaires aux entreprises, l’identification numérique, les paiements en temps réel, la norme ISO 20022, la cybersécurité, les tendances du milieu et les recherches en cours.

L’événement s’est clôturé sur l’annonce de la ville qui accueillera le SOMMET l’an prochain : Montréal. Vous pouvez déjà vous inscrire à thesummit.ca.