Mod Blogue : La modernisation des paiements de BMO axée sur la valeur pour la clientèle

Publier: juin 21, 2018

Paiements Canada a demandé à Derek Vernon, vice-président et chef, Modernisation des paiements d’entreprise à BMO Groupe financier, de parler du travail qu’a fait son équipe pour préparer l’organisation à appuyer l’ambitieuse feuille de route à venir. Apprenez-en davantage sur leurs plans, leur approche axée sur la clientèle et les avantages qu’ils attendent de la modernisation au Canada.

Comment BMO s’est-il préparé à la modernisation?

BMO considère la modernisation des paiements comme un catalyseur de changement unique en son genre et une occasion d’améliorer considérablement l’expérience client et de mettre en œuvre des innovations de pointe tout en préservant la sûreté et la sécurité dans l’ensemble de l’écosystème des paiements. Nous sommes pleinement engagés dans le processus à tous les niveaux pour veiller à ce que nos équipes soient solides et bien informées des développements en cours — tout le monde est partant et enthousiaste à l’idée de ce que nous réserve l’avenir. Notre approche consiste à toujours nous mettre à la place du client et à le placer aux cœurs de nos préoccupations dans tous les comités et groupes de travail de l’industrie organisés par Paiements Canada, la Banque du Canada et nos partenaires de l’industrie.

Nous avons mis en place une solide infrastructure de programmes à l’échelle de l’organisation pour appuyer et réaliser nos aspirations en matière de modernisation, y compris des équipes d’intervenants dévouées et expertes. Notre équipe se concentre sur les étapes de la planification, de l’exécution et de la mise en œuvre, y compris le partenariat avec nos clients pour les aider à se préparer et veiller à ce qu’ils comprennent les avantages que la modernisation leur apportera. Nous sommes très fiers d’écouter nos clients et de répondre à leurs besoins. Il est important pour nous que leurs commentaires et leur voix soient activement pris en considération dans les développements en cours.

BMO a également investi de façon proactive dans des avancées technologiques fondamentales, y compris dans des plateformes stratégiques pour la croissance et l’innovation, dans le cadre de notre engagement à aider nos clients à profiter de la modernisation des paiements.

Quel a été le plus grand défi dans la préparation de la modernisation?

Au Canada, nous avons l’occasion unique d’apprendre des autres pays qui ont déjà entrepris leur processus de modernisation. Mais il ne faut toutefois pas oublier que ce qui pourrait fonctionner au Royaume-Uni ou au Japon pourrait ne pas s’appliquer ou fonctionner différemment ici. Nous devons également être conscients qu’une entreprise de cette ampleur est incroyablement complexe, avec beaucoup de questions en suspens qui exigeront un investissement important en temps et en ressources. Il est certainement facile de s’égarer dans les nombreuses activités courantes, mais nous ne pouvons pas perdre de vue les objectifs que nous essayons d’atteindre ni les personnes qui en bénéficieront le plus, à savoir : nos clients.

Quels sont les types d’opportunités qui vous intéressent le plus en ce qui a trait à la modernisation et pourquoi?

À BMO, nous nous réjouissons des avantages que la modernisation apportera à nos clients en créant des systèmes de paiement plus rapides, riches en données, et plus sécuritaires, et qui permettront d’instaurer de nouvelles capacités innovantes à mesure que les différentes phases du programme seront mises en œuvre. Les paiements en temps réel offriront de nombreux avantages à la clientèle, notamment la possibilité pour les consommateurs et les petites entreprises de payer les factures aussi bien de l’électricien, que de l’entrepreneur ou encore de payer presque instantanément les services de garde d’enfant ou de jardinage.

À partir de l’automne 2018, la fenêtre d’échange supplémentaire pour les TEF et le changement apporté pour que les fonds entrants soient affichés dans les deux heures offriront des avantages remarquables à nos clients de l’Ouest et permettront un accès plus rapide aux fonds pour tous les participants aux TEF. Nous considérons que le TEF dans la même journée est une excellente solution pour les paiements qui doivent être effectués rapidement — y compris les situations de paye d’urgence — pour que vous n’ayez pas à vous inquiéter du fait que vos employés ne soient pas payés à temps en cas d’imprévu.

La norme ISO 20022 nous permet de tirer parti d’un plus grand nombre de données transférées avec le paiement, et d’améliorer le traitement direct tout en assurant une transparence accrue lorsque l’argent circule dans le monde. Avec de plus vastes capacités de données, les entreprises seront en mesure d’envoyer de l’information complémentaire, en joignant par exemple un contrat à un paiement, et de mieux gérer leurs flux de trésorerie en sachant pourquoi et où l’argent circule. En tant que banque transfrontalière, nous sommes également encouragés par la perspective de faciliter les choses pour les entreprises qui cherchent à étendre leurs activités à l’échelle mondiale en utilisant ce format de paiement normalisé.

Pourquoi pensez-vous que les entreprises canadiennes devraient se réjouir de la modernisation?

Les entreprises canadiennes peuvent s’attendre à un grand nombre de choses à mesure que nous nous modernisons et que nous continuons à mettre l’accent sur la création de valeur. Il est impératif de moderniser l’infrastructure des paiements pour répondre aux attentes changeantes de tous les Canadiens, notamment au sein d’une économie mondiale en rapide évolution.

La modernisation de nos systèmes de paiement nationaux renforcera la position concurrentielle du Canada en tant que chef de file mondial et permettra de créer des capacités nouvelles et innovantes qui stimuleront la croissance et les économies. Elle offrira de meilleures expériences aux consommateurs et aux entreprises. C’est une période fantastique (mais pleine de défis!) pour l’industrie des paiements!

*Les transferts électroniques de fonds comprennent le TAF (débits et crédits), les versements électroniques et les opérations d’EDI.