Profil de conférencier du Sommet: Joni Brennan, présidente du Digital ID & Authentication Council of Canada (DIACC)

Bienvenue dans notre série de profils de conférenciers! Chaque semaine, informez-vous sur l’un de nos fantastiques conférenciers, puis assurez-vous d’assister à sa présentation au Sommet, la grande conférence sur les paiements au Canada, du 24 au 26 mai à Toronto (Ontario).

Nous sommes fiers d’accueillir Joni Brennan au Sommet, où elle parlera de protection – et d’accélération de l’écosystème d’ID numérique du Canada vers une économie numérique mondiale plus fiable.
 

À propos de Joni

Building upon 15 years of hForte de 15 ans d’expérience pratique dans les domaines des innovations en gestion des identités et de l’accès et de l’élaboration des normes de l’industrie, Joni soutient le DIACC dans la réalisation de sa vision : organiser les forces du marché canadien afin d’ouvrir des perspectives économiques en matière d’identité numérique et d’authentification à tous les Canadiens. Joni bâtit des relations de collaboration diplomatiques et officialise des associations stratégiques entre diverses organisations. Elle a participé à plusieurs comités d’organisation internationaux, et a témoigné au sujet des systèmes de gestion des identités et de l’accès de confiance pour l’Office of the National Coordinator for Health Information Technology Security and Privacy des États-Unis.

Qu’est-ce qui vous motive à faire ce que vous faites? 


Grâce à sa sûreté, son côté pratique et son respect de la vie privée, l’ID numérique a le pouvoir d’améliorer le monde. Je suis motivée à relever les défis et les possibilités à saisir en travaillant avec les innovateurs des secteurs privé et public afin d’accélérer les solutions faites sur mesure pour le Canada qui aideront les Canadiens à établir des liens entre eux et avec le monde. Le Canada peut être un chef de file mondial en élaborant des solutions qui représentent nos valeurs et principes.

En quoi vos choix de carrière et de vie antérieurs vous ont-ils menée là où vous êtes maintenant?

Au début de mes études à l’Université Rutgers, j’ai acquis des connaissances sur l’élaboration de normes sur la technologie et j’ai appris que, grâce à un processus de collaboration, les gouvernements, les entreprises et les personnes pouvaient travailler ensemble à élaborer des solutions qui rendraient le monde meilleur. Dès lors, j’ai décidé que je voulais travailler dans le domaine d’élaboration de normes et que je pourrais ainsi apporter une contribution durable à la société.

Comment faites-vous pour éviter d’être complaisante dans votre rôle?

Je m’efforce d’être prête à prendre des risques calculés de temps à autre. J’essaie de sortir de ma zone de confort pour mon épanouissement professionnel et personnel. De plus, je tente d’élargir mes cercles d’influence. J’essaie d’encourager une diversité de points de vue dans mon réseau de parrainage personnel.

Quel est le plus grand risque que vous ayez pris?

Peut-être de déménager du New Jersey au Canada. Cependant, j’étais passionnée d’immigrer au Canada et de faire partie de la diversité culturelle canadienne.

Si vous pouviez rencontrer une personne (morte ou vivante), de qui s’agirait-il et quelle serait la première chose que vous lui diriez?

Bien qu’il soit difficile de choisir une seule personne, j’aimerais rencontrer Ada Lovelace et lui parler de son expérience en tant que femme technologue historique à son époque et dans son contexte.

Avec des communications en rafale, des séances en petits groupes, des possibilités de réseautage, une salle d’exposition, des démonstrations, des événements sociaux et la coupe FinTech, le Sommet est l’endroit par excellence pour tout ce qui bouge dans le domaine des paiements! Inscrivez-vous dès aujourd’hui à www.paiements.ca/lesommet.