Votre chèque est à la poste? Vivement que cette phrase disparaisse!

Publié : le 12 mai 2020

La pandémie de COVID-19 fait ressortir les avantages du numérique. On peut remplir nos journées à écouter des émissions à la carte, et les interactions en « distanciel » facilitent l’éloignement social. Du côté des paiements, on observe une baisse marquée du recours à l’argent comptant au profit des paiements sans contact et des transferts électroniques. Grâce aux boutiques en ligne, quelques clics suffisent pour se faire livrer chez soi presque n’importe quoi.

En mars et en avril, le premier ministre du Canada a annoncé une nouvelle batterie de mesures économiques pour aider la population et les entreprises du pays touchées par la COVID-19, dont la Prestation canadienne d’urgence (PCU), la Subvention salariale d’urgence Canada (SSUC) et la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE). Plus de 7 millions de personnes ont demandé la PCU, et on estime à 33 millions le nombre de paiements additionnels que fera le gouvernement dans le cadre de ce programme de quatre mois.

Afin que les prestations soient versées de façon rapide, sûre et pratique, les institutions financières canadiennes ont collaboré avec le gouvernement du Canada pour que l’inscription en ligne au service de dépôt direct de l’ARC soit mise en place rapidement. Là où il fallait auparavant suivre un processus complexe et communiquer avec Service Canada, on peut maintenant passer par les services bancaires en ligne. Le dépôt direct n’a rien de nouveau : il existe depuis plus de 25 ans. Sa proposition de valeur reste la même, c’est-à-dire qu’il est plus sûr, rapide et pratique que le paiement par chèque.

En s’inscrivant au dépôt direct, on touche sa première prestation liée à la COVID-19 au bout d’environ trois jours plutôt que d’attendre parfois dix jours. Les sommes versées par dépôt direct ne font l’objet d’aucun blocage : les fonds sont intégralement disponibles dès leur réception. Voilà pour la rapidité. Il n’y a pas d’effets physiques susceptibles d’être endommagés, perdus ou livrés à la mauvaise adresse. Voilà pour la sécurité. Les versements par dépôt direct sont prévisibles et les fonds sont disponibles immédiatement. Nul besoin d’aller à un guichet électronique ou à une succursale bancaire. Voilà pour la commodité.

Les Canadiennes et les Canadiens sont à l’aise avec les technologies. Plus de 80 % de la population a un téléphone intelligent (91 % si l’on exclut les enfants de moins de 10 ans). D’après la Banque mondiale, 99 % des adultes au pays ont un compte auprès d’une institution financière, et la proportion est de 98 % chez les ménages à faible revenu. Plus de 90 % des Canadiennes et des Canadiens estiment que les nouvelles technologies ont rendu les services bancaires beaucoup plus pratiques, et 76 % font l’essentiel de leurs opérations bancaires en ligne ou dans une application mobile1. Les consommateurs canadiens préfèrent régler leurs achats par carte de débit ou de crédit, et les espèces et les chèques reculent au profit d’options numériques plus rapides, sûres et pratiques.* 2,3,4,5

Si les Canadiennes et les Canadiens titulaires d’un compte bancaire peuvent accéder sans délai aux sommes versées par le gouvernement, au moment d’écrire ces lignes, seuls 82 % des versements de PCU se faisaient par dépôt direct. Le gouvernement a déjà émis près de 1,4 million de chèques. À raison de quatre paiements par demandeur, la non-inscription au service de dépôt direct de l’ARC engendrera la production de plus de 5,5 millions de chèques. Les personnes non inscrites attendront chacun de leurs chèques une semaine de plus que s’ils s’étaient inscrits. Ces chèques devront ensuite être déposés, ce qui peut impliquer un délai de cinq jours pour l’accès aux fonds, selon que l’institution financière bloque ou non le dépôt.

L’an dernier, le gouvernement du Canada a procédé à quelque 328 paiements (ex. : remboursements d’impôt sur le revenu, crédits pour la TPS/TVH, Allocation canadienne pour enfants, rentes du Régime de pensions du Canada, pensions de la Sécurité de la vieillesse). Si des campagnes ciblées ont fait augmenter la part des dépôts directs, le gouvernement a émis pas moins de 30 millions chèques en 2019. La conversion de ces chèques en dépôts directs serait un excellent moyen de raccourcir les délais d’accès aux fonds pour des millions de personnes au pays.

Répartition des paiements du gouvernement



À l’heure de la COVID-19, les intervenants de l’écosystème des paiements se concertent pour rendre simple et pratique l’inscription au service de dépôt direct de l’ARC, si bien que les institutions financières canadiennes sont de plus en plus nombreuses à l’offrir. Cette possibilité change la donne. Le versement des prestations liées à la COVID-19 est une excellente occasion de faire connaître ou de rappeler les avantages du dépôt direct aux Canadiennes et aux Canadiens. Nous aurions tout intérêt à établir des cibles ambitieuses pour le dépôt direct des versements de PCU, de SSUC et de PCUE.

L’inscription au service de dépôt direct de l’ARC a un grand potentiel pour ce qui est de faciliter la conversion des chèques liés à tous les programmes fédéraux en dépôts directs, un mode de paiement plus rapide, sûr et pratique. Or, la conversion de 30 millions de paiements par chèque ne se fera pas du jour au lendemain et comportera son lot de difficultés. Cela dit, le lancement de ce service l’ARC a amorcé un mouvement qui s’intensifiera au cours des prochaines semaines, à mesure que les démarches d’information du public porteront leurs fruits.

Continuons de collaborer et d’établir ensemble les actions à mener pour réduire de façon notable le nombre de chèques que poste le gouvernement. Collectivement, notre secteur peut en faire beaucoup pour améliorer l’expérience de paiement et faciliter la vie à des millions de Canadiennes et de Canadiens.

Tracey Black
Présidente et chef de la direction
Paiements Canada


https://cba.ca/fast-facts-the-canadian-banking-system
https://www.statista.com/statistics/467190/forecast-of-smartphone-users-in-canada/
https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/en/tv.action?pid=1710000901
https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/en/tv.action?pid=1710000501
https://www.canada.ca/content/dam/fin/migration/consultresp/pdf-pssge-psefc/pssge-psefc-03.pdf