Steve Ledford de The Clearing House nous parle du lancement des paiements en temps réel – le premier système de paiement américain mis au point à l'ère numérique

Ce n'est un secret pour personne que le monde est prêt pour les paiements en temps réel. À l'ère des achats en un clic - le commerce mobile est le segment du commerce électronique qui connaît la croissance la plus rapide en Amérique du Nord - la nécessité de bâtir des systèmes de paiement rapides, flexibles et sécurisés est une priorité absolue. Nous avons rencontré Steve Ledford, vice-président principal, Produits et stratégie, à The Clearing House pour parler du lancement récent de RTP®, le nouveau système de paiement en temps réel de l’entreprise conçu pour les États-Unis.

Vous dites souvent que le nouveau système est construit « à partir de zéro », pouvez-vous nous expliquer ce que cela signifie et comment est-il une plate-forme d'innovation?

Aux États-Unis, le RTP est le premier système de paiement développé à l'ère numérique. La mise en place d'un tout nouveau système de paiement pour la première fois depuis des décennies nous a permis de tirer parti d'un grand nombre des innombrables avancées en matière de plates-formes informatiques en ligne et de méthodes de transmission d'informations aux clients. 

En disant « à partir de zéro », nous voulons dire que le système, en tant que plate-forme sous-jacente, sera intrinsèquement plus sûr et plus intégré dans les expériences Web et mobiles. Nous avons conçu le système avec des capacités étendues pour envoyer non seulement des paiements, mais aussi d'autres types de messages qui peuvent être utilisés pour livrer une facture à un consommateur, ou des factures aux entreprises, ce qui permet en définitive d'échanger des informations sur la transaction.

Mis à part les fonctionnalités intégrées dans le système – je tiens à souligner que lorsque nous disons qu'il s'agit d'une plate-forme d'innovation, ce n'est pas seulement un slogan. Nous avons fait du RTP un système de base suffisamment adaptable pour répondre aux besoins futurs des consommateurs, ce qui signifie que le système sera en mesure de soutenir de nouvelles façons d'interagir, d'envoyer et de recevoir des paiements ou d'exercer une activité commerciale.

Avec l'accroissement de l'innovation, qu'il s'agisse de nouveaux produits ou services de paiement, nous assistons également à une augmentation des atteintes à la protection des données et des cyberattaques. Pouvez-vous nous expliquer comment The Clearing House garde une longueur d'avance en matière de sécurité?

Innover d'une manière sûre et sécuritaire est quelque chose que nous prenons très au sérieux. Lorsque nous parlons de vulnérabilités dans certaines des solutions que nous avons aujourd'hui, nous ne tenons souvent pas compte des limites des infrastructures de paiement existantes. Si le système de paiement sous-jacent à la transaction ne fonctionne pas en temps réel, cela crée des risques pour les parties ou les institutions financières intermédiaires qui doivent dépenser des fonds avant de les avoir effectivement reçus. Ces parties, ou intermédiaires, ne sont pas intrinsèquement peu sûres, mais cela rend le processus de paiement beaucoup plus complexe et plus difficile à protéger matière de sécurité. 

Aujourd'hui, l'une des façons les plus courantes de frauder quelqu'un consiste à lui envoyer un courriel qui l'amène sur un site Web censé être celui de la banque ou de l'émetteur de factures. Bien qu'il n'existe aucun moyen de faire cesser ce type de fraude, nous offrons un choix plus sûr : la fonction de demande de paiement. Cette caractéristique permet d'intégrer ces types de transactions dans le système de paiement, ce qui accroît la sécurité et la confiance puisqu'elles passent par un réseau régi par des règles et des règlements.

Nous avons également établi des exigences qui correspondent au niveau de risque que chaque institution financière présente pour le système. Les exigences relatives à l'authentification des clients, aux communications sécurisées et à la vérification de la légitimité des paiements ont été étendues afin de garantir que les nouvelles fonctionnalités, telles que la demande de paiement, soient exécutées dans un environnement sécurisé.

Au Canada, l'un des principes clés de notre cheminement de modernisation des paiements consiste à collaborer avec nos membres et les intervenants de l'écosystème des paiements au sens large. Pouvez-vous donner quelques exemples de partenariats ou de collaborations clés?

The Clearing House est une organisation composée d'institutions financières membres, mais certainement pas de toutes les institutions financières aux États-Unis. Nous savions que si nous voulions créer un système qui apporte de la valeur à l'écosystème, nous devions prendre en compte les besoins de plus que nos membres. Au début du projet, nous avons réuni un groupe d'autres organisations représentant les banques communautaires, les coopératives de crédit et d'autres acteurs de l'écosystème des paiements pour nous conseiller sur la conception du système.

Nous avons également participé activement au Groupe de travail sur les paiements accélérés, parrainé et convoqué par la Réserve fédérale. Le Groupe de travail a réuni un large groupe qui ne comprenait pas seulement des institutions et des réseaux financiers – des représentants d'utilisateurs commerciaux, de consommateurs, d'universitaires et d'associations de partout au pays ont joué un rôle essentiel dans la détermination des 36 critères qu'un système de paiement en temps réel devait respecter. Cette information recueillie dans le cadre de ce processus a été essentielle à la création du RTP.

En plus de nos partenariats nationaux, nous avons eu le plaisir de travailler avec Paiements Canada et un certain nombre de banques canadiennes au fil des ans. Nous nous réjouissons du succès de votre programme de modernisation des paiements au Canada et de la façon dont nous pouvons continuer à partager nos idées sur l'avenir des paiements.

La consultation, tant au pays qu'à l'étranger, a été un élément central de notre cheminement et continuera d'éclairer la façon dont nous envisageons les paiements. En fin de compte, nous savons qu'un système de paiement réussi est un système qui a un accès et une portée omniprésents – offrant les types de fonctionnalités que les acteurs de l'écosystème des paiements vont être contraints d'utiliser.